Le futur de la harpe électroacoustique.

Le futur de la harpe électroacoustique.

Un instrument électroacoustique amplifie sa source acoustique par la conversion de ses vibrations mécaniques en signaux électriques. Cela se produit de deux façons dans la nouvelle Salvi Electra : via les micros des cordes individuelles et un 48e micro pour la table d’harmonie.

Les composants électroniques de l’Electra mixent alors soigneusement les cordes pour obtenir une expérience d’écoute fidèle dans toutes les gammes de la harpe.  Le son naturel et clair de chaque corde est transmis d’une sortie de la harpe à travers l’interface de l’Electra, pouvant être envoyée à un mixeur, à un ingénieur du son ou simplement à un amplificateur personnel.

Le micro de la table d’harmonie capte sa vibration dans son ensemble et détecte tout autre son sur le corps de la harpe, en intensifiant les techniques de percussion utilisées pour l’effet.  Sa marque externe définit sa position interne. Plus la marque est touchée ou frappée d’une façon rapprochée, plus la sortie sera forte, en devenant plus douce à une plus grande distance.

Elle offre plusieurs options telles que la sortie mono ou stéréo, une stéréo étroite ou large et le mode d’écoute de la harpe pour le public – une sorte de « glissando » de gauche à droite (de l’aigu à la basse) ou une courbe en « S » dans laquelle la base, le milieu et les aigus sont inversés alternativement dans l’image stéréo.  L’Electra peut par la suite séparer les sorties de cordes individuelles en quatre zones distinctes (basse, milieu, aigu, table d’harmonie) qui peuvent être manipulées au besoin.  La liberté d’expérimenter et de créer un son personnalisé est sans limite.

L’Electra est disponible en version standard, premium et personnalisée.

Voici une vidéo du légendaire Park Stickney présentant la Salvi Electra.